Première apparition du graphe complet ou graphe dédoublé

Liliane Fainsilber

 


Dans la séance du 23 avril, Lacan dessine pour la première fois son graphe complet ou graphe à deux étages.
Il nous est utile pour repérer justement ce qu'il en est de ce dédoublement, de ce clivage entre la demande et le désir. C'est pour en faire la démonstration qu'il le dessine.

1 - Inscription sur le graphe de la Demande, comme satisfaction du besoin

et du symptôme comme masque du désir

La demande est celle de la satisfaction du besoin qui est adressée à la mère, elle suivait le trajet du trait d'esprit sur le premier graphe pour arriver au point gamma, soit le point d'arrivée du message.
Le symptôme, en tant que Lacan nous dit bien qu'il est le masque du désir, va arriver, lui aussi en ce même point du message, mais il faut d'abord qu'il passe par le haut du graphe - qui n'est jamais que le graphe bleu du trait d'esprit, autrement dit celui de l'Autre). Donc ce point change d'appellation : il s'appelle maintenant signifié de grand A.

 


J'ai redessiné ces deux circuits, celui de la Demande et celui du symptôme comme masque du désir, encore d'une autre façon pour que ce soit plus clair. L'important c'est de bien repérer, c'est que la Demande et le symptôme comme fruit du désir arrivent tous les deux au même point, celui du message, mais le second fait en quelque sorte un détour, il passe par le graphe de l'Autre, tout comme le trait d'esprit.

 

 


2- L'inscription du fantasme, comme " un imaginaire " qui prend fonction signifiante

Nous avons discuté il y a quelques jours du fantasme on bat un enfant.
On peut inscrire sur ce graphe le substrat imaginaire de ce fantasme -Un enfant rival est battu par le père - sur le petit circuit imaginaire du graphe entre m et i(a) entre le moi et le petit autre.
Quand il est devenu fantasme, donc support de la jouissance du sujet, il s'inscrit sur le haut du graphe, dans l'aire même du désir, comme au-delà de la Demande. Lacan décrit ce fantasme comme un imaginaire qui prend valeur signifiante.
C'est sur cette même ligne du haut, entre ces deux lettres petit d et S barré poinçon de a qui est la formule du fantasme, que s'inscrira le désir insatisfait de l'hystérique et le désir impossible de l'obsessionnel.

 

3 - Où on retrouve le graphe bleu qui devient le haut du graphe du sujet, l'au-delà de la demande.

J'ai représenté les trois temps qui nous permettant d'aboutir à ce graphe complet, qui est en quelque sorte un après de la mise en acte de la métaphore paternelle.

Temps 1 : l'enfant souhaite être le phallus, cet objet métonymique de la mère

Temps deux et trois la parole du père est médiée par la mère. Par cette parole transmise par le truchement de la mère, il interdit, au temps deux, il interdit à la mère de " réintègrer son produit " de bouffer son enfant, et interdit aussi à l'enfant de rester dans cette position d'objet de la mère. Par contre, au temps trois, toujours par la façon dont la mère en témoigne, il apporte la preuve du fait que ce dont il a privé la mère, il peut le lui donner.


Le sujet ne se construit que par rapport au désir de l'Autre, c'est le désir de l'Autre, ce que Lacan appelle le " Che voï " le " Que veux-tu " qui permet au sujet de savoir ce qu'il veut lui-même.
Nous trouvons la preuve que le haut du graphe n'est jamais que le graphe bleu de celui qui devait authentifier le mot d'esprit ou encore de celui qui est à même de répondre ou non à la demande du sujet, dans la séance suivante, celle du 30 avril :

" Il s'agit en somme de voir que si le désir du sujet est aliéné dans la demande - le fait qu'il passe par des mots -… comment le désir à quelque moment peut, comment il doit se réintroduire. " il doit réapparaître donc au-delà de cette Demande.
" Ces choses sont simples. Primitivement l'enfant dans son impuissance se trouve entièrement dépendre de la demande, c'est-à-dire de la parole de l'Autre qui modifie, restructure, aliène profondément la nature de son désir.
Ce à quoi nous faisons là allusion c'est à la demande qu'on appelle à tort ou à raison pré-oedipienne, et assurément à raison prégénitale […] Il y a quelque chose de différent qui peut et doit s'introduire ce par quoi l'originalité, l'authenticité du désir du sujet est rétablie. Je ne crois pas que ce soit autre chose que veuille dire le prétendu progrès de l'étape génitale, qui consiste en ceci : c'est qu'installé dans la dialectique première, prégénitale, de la demande, le sujet un moment à affaire à l'autre désir, un désir qui n'a été jusque là ni intégré, qui n'est pas intégrable sans des remaniements beaucoup plus profonds encore que pour les premiers désirs ".
Quel est ce nouveau désir ? Là, nous pouvons encore évoquer le Petit Hans. Sa phobie commence lorsque s'éveille pour lui son intérêt pour le fait-pipi, ou plutôt on peut dire que c'est son fait-pipi qui s'éveille et qui fait appel à lui.
" Ce désir il le reconnaît par le truchement du désir de l'Autre. Il reconnaît l'existence d'un désir au-delà de la Demande, un désir en tant que non adultéré par la demande, il le rencontre, il le situe au-delà du premier Autre duquel il adressait sa demande, pour fixer les idées, disons la mère. "

Donc la question qui se pose, pourquoi cet au-delà de la Demande, ne passe pas ou ne passe pas bien par ce désir de l'Autre, si l'hystérique a besoin de s'inventer ce désir insatisfait. Comme si cette étape de la nécessité d'un au-delà de la Demande n'avait pas été bien franchie. Est-ce que c'est parce que la mère ne témoigne pas du fait que ce dont elle a été privée, son compagnon, le père en l'occurrence n'est pas à même de le lui donner ?

Je vous mets aussi le graphe complet qui figure dans les Ecrits.
On peut aussi y repérer la chaîne signifiante inconsciente que Lacan appelle aussi ligne du complexe de castration. Je viens d'y repérer que Lacan n'inscrit pas la jouissance au niveau du fantasme avec l'objet a mais au niveau de la chaîne signifiante inconsciente donc avec la formule de la pulsion… et de la castration de l'Autre, castration qui le fait désirant.

 

Donc à partir de là il me semble qu'on peut passer au graphe du désir de Dora.

Retour graphes du désir

Graphe du désir de Dora

Retour sommaire de textes