"Travaillez, prenez de la peine..."
 

 

"Travaillez, prenez de la peine, c'est le fonds qui manque le moins..." C'est ainsi que le laboureur s'adresse à ses enfants. C'est ainsi que le psychanalyste pourrait s'adresser à ses analysants.

Sous ce titre, nous regrouperons des textes difficiles, des commentaires de textes de Freud et de Lacan, travaillés ligne à ligne et laissant ouvertes les questions qu'ils nous posent. Ils demandent que chacun y mette du sien. Ils sont donc réservés aux curieux, aux travailleurs et surtout aux enthousiastes.

 

Nous vous proposons :

 

 

Un nouveau chantier

questions sur cette "dégénérescence catastrophique de la fonction du père" dans le champ social

L.Fainsilber

 

Figures de la filiation

Parentalité adoptive, biologique : quelle (in)différence ?

 

Jos tontlinger

Le nœud borroméen

Quelques règles données par Lacan

concernant son maniement

 

L.Fainsilber

 

 

Le nom propre avec la logique de Frege

L.Fainsilber

 

 

"L'objet a.

a comme privatif

 Marie-France Balta 

 

 

L'immixtion des sujets

une difficulté théorique

une lecture du rêve de l'injection faite à Irma

 

Liliane Fainsilber

  

"Métaphore et métonymie"

"Eloquence de la structure"

Fabienne Jourdan

 

 

  

Le péché originel de la névrose

Marie Olmucci

 

 

Psychanalyse et sciences affines

avec les quatre discours   

 

 

  

L'hystérie ou" l'art de saisir le symptôme

de l'autre au vol "

Liliane Fainsilber

 

  

Le lien social des psychanalystes

Albert Maître

 

  

Notes sur le Nom propre

dans le séminaire de L'Identification

Liliane Fainsilber

  

Les écrits inspirés de Joyce

Liliane Fainsilber